Rêve apocalyptique

Le monde est déchiré en deux et l'Oracle avait tout prévu dans son rêve... son rêve apocalyptique.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'auberge du sang noir

Aller en bas 
AuteurMessage
Océanne
Invité



MessageSujet: L'auberge du sang noir   Sam 9 Déc - 23:22

C'était un lieu que personne ne fréquentait... enfin, pas ceux qui possèdaient un véritable coeur ou émotion. Les clients habituels ne venaient pas pour dormir seul. C'était l'endroit par excellence pour ces êtres malsains qui pouvaient se rincer l'oeil ou goûter le corps d'une femme.

Océanne marchait parmi les clients, vêtue d'une courte robe moulante dont le bas était composé de multiples voiles qui tombaient sur ses fines jambes. Certains lui touchèrent les fesses, mais aucun geste de sa part ne fut visible, hormis qu'elle les traitait de tous les noms dans sa tête.

Ses longs cheveux noirs montés en tresses, elle pouvait faire son métier sans être dérangée par sa chevelure, malgré que l'Elfe était répugnée par ce travail. Malheureusement, elle ne pouvait fuir que si elle payait sa liberté ou si quelqu'un l'achetait.

Maintenant assisse au bar, elle buvait un verre de vin sucré, attendant le prochain acheteur. Certes, elle était habituée par les attouchements, mais jamais elle avait eu de vrais frissons en embrassant ou en se faisant caresser. En buvant de travers, son oreille pointue capta les paroles de son maître, à quelques mètres d'elle.


- Le prochain va lui retirer sa virginité...

La tête basse, ses longs doigts délicats glissèrent contre le rebord de la coupe, songeuse de faire l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Xénis
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Sam 9 Déc - 23:29

Xénis avait passé la journée a chercher l'endroit exate de sa vision. Il avait sut, mais surtout reconnu, la foret qui border ses contré et savait qu'un indice y était et que cet indice lui permeerrait de retrouver sa soeur de destiné, soit Laurana, qui était a quelque part.

Une journée comp;ète s'en boir ni manger, mais a quoi pensait-il ?
A Laurana bien sûr!!
Certes elle n'était pas un amour pour lui, mais simplement une être chère, qui ne pouvait perdre ainsi.

Épuissé de sa journée il s'arrêta devant la seule endroit qui était la plus proche. Mais surtout cet endroit, car ses jambes lui permettait pas d'aller plus loin.

Il arriva donc dans l'auberge et senti, par empathie, qu'auncun membre de cette pièce n'avait de coeur, mais Xénis devait dormir et rien ne le préoccupait sauf cela. L'homme a la caricature imposante et au regard froid entra dans l'auberge et alla au comptoir pour avoir une chambre...
Revenir en haut Aller en bas
Xénis
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Sam 9 Déc - 23:45

Océanne Xénis Autre

Océanne observa le nouveau arrivant tandis que son maître la frappa pour qu'elle le rejoind. En gémissant de souffrance, elle se massa la tête et marcha vers lui avant de s'agenouiller.

- Que puisse-je pour vous ?

Xénis se retourna en entendant une voix. Il vit la jeune femme s'agenouiller devant lui et ne comprit pas.

''Pourquoi fait-elle cela ? Elle sait qui je suis ? IMPOSSIBLE''

- Une chambre...Au plus vite

- Avec tout ce qui va avec... demanda-t-elle en tremblant de peur.

Son maître vint la frapper derrière la tête en lui ordonnant de préparer la chambre avant de regarder le jeune homme.

- J'espère que vous avez de l'argent...

- Bien sur que oui...Vous allez me la donner cette chambre que je suis me reposé, demanda Xénis un peut impatient

- Je pense que vous pourrez bien reposer, dit-il en ricanant, lui tendant une clé... celle de la chambre où Océanne était en train de refaire le lit.

Xénis ne prit attention a rien a alla a la porte numéro ving. Il y entra et ne vit même pas Océanne. Il alla vers la comode et retia son haut de tunique. Montrant du même fait son tatouage de fleur de glace et sa musculation assez développée Océanne eut un petit cri de sursaut quand Xénis entra dans la chambre. Ayant peur en l'observant retirer sa tunique, elle tomba à genoux, les larmes aux yeux.

- Je vous en prie... je ne veux pas le faire...

Xénis se retourna vivement en entendant des pleures. Il remarqua alors la femme. Il regarda dans la chambre et ne vit personne d'autre. Que fesait-elle ici ? Xénis la regarda et demanda:

- Je peux savoir ce qui vous prend...Que faites vous dans ma chambre ?

En redressant la tête, Océ plongea son regard bleuté dans le sien, chassant ses larmes avec ses délicats doigts. Se levant, elle perçut son malaise.

- Je suis celle qui s'occupe de cette chambre... la Charmeuse, si vous préférez. Est-ce que vous savez où vous êtes ?

- Ai-je l'air d'une homme, qui ait où il est ? Non!! Je veux juste dormir alors laisser moi

Il la contourna, mais s'arrêta en se rendant compte qu'il avait été impoli et grossis. Il se retourna et dit, plus poliment:

- Pardonner moi, ma journée n'a pas été de tout repos et maintenant je souhaite me reposé et ne plus pensé a cel;a...Alors si cela peut vous faire plaisir...Dite moi où je suis
Revenir en haut Aller en bas
Xénis
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Dim 10 Déc - 0:15

-Il s'agit d'une auberge... où vous pouvez prendre une femme pour la nuit, dit-elle sans se soucier de son éclat.

Elle n'avait pas bougé... pourquoi la jeune Elfe n'aurait-elle tenté de se protéger ? Le client avait tous les droits et la Charmeuse devait combler tous ses désirs. C'était la clé de son travail...

Xenis la dévisagea et une pensa en parie:

*Que tu es belle*, mais pernne ne la senti et attendit. Cette pensé était toujours caché sous ses mures de glaces, comme toutes les autres. Il regarda longuement la femme et ne comprit rien. rop endormit. il s'assit sur le lit et dit:

- Alors faiites ce que vous avez a faire et après parter
, dit-il a moitié endormit

Océanne, gênée, s'approcha de lui en laissant sa mains glisser sur le torse nu de Xénis tandis qu'elle s'agenouilla devant lui. Son regard vide plongé dans le sien, elle vint l'embrasser en le poussant sur le matelas afin de l'allonger, montant à quatre pattes sur lui.

Xénis avait fermer les yeux en sentant les mains de celle-ci glisser sur son torse, mais il l'arrêta après avoir mit fin au baisé. Certes la sensation était bonne, mais Xénis ne voulais de cela...Pourquoi avait-elle fait cela ? Il lui prit les poignets et la décolla de lui. Il l'assit a côté de lui et la regarda. L'oracle regarda la jeune femme dans les yeux et comprit tout. Il comprit où il était et pourquoi elle avait fais cela. Il ferma les yeux et eu, comme toujours, une vision. Il voyait l'aubergiste monté pour voir si elle n'avait pas fait des siennes.

L'oracle ouvra les yeux et regarda la femme, qui était tériffier devant lui. Xénis ne savait pas quoi faire. Il voulait dormir, mais une partie de lui lui criait de pas la laisser ainsi. Il soupira et se roula les yeux. Il prit la jeune femme par la taille et la coucha sur le lit. Il la regarda et lui dit:


- Je ne te ferais absolument rien...Tu peux me croire...Désolé d'avoir était si lent a comprendre, mais la toi comprend ceci: Ton aubergistre viendra voir et s'il te voit ainsi il n'aimera pas...Ne me demande pas comment je le sais...Je le sais et c'est tout!! Maintenant tu me fais confiance et tout va bien...Sinon tu part sur le champ et tu va voir ton maitre

Xénis s'approcha d'elle et lui retira sa robe de charmeuse. Il prit soin de bien fermer les yeux pour ne pas la voir, bien qu'il aurait aimer voir son corps, si parfait, mais non!! Il retira donc sa robe de charmeuse et la jeta au sol. Avec délicatesse il la prit dans ses bras et l'enroula dans une serviette. Par la suite il la coucha pour que son dos soit contre son torse, et il l'habrilla de couverture. Donnant l'air qu'ils l'aient faient, bien que se soit pas le cas. L'oracle ouvra les yeux et colla d'avatage le corps d'Océanne contre le sien.

- Voila...Je ne te ferais rien de plus, mais si tu y pense bien ce que j'ai fais a un sens...Ton maitre te croira et pensera que tu la fais...Alors tu garde ce que tu souhaite et moi je peux dormir...Je crois que c'est un marcher équitable?! Maintenant dort

Xénis ferma les yeux et se rendi compte de ce qu'il venait de faire et il su véritablement où il était. La quête l'avait brouiller et il avait oublié qu'il était sur un territoire Silentis. Il comprit alors pourquoi il était ainsi. Son instinct étai ainsi. S'il était plus doux, il serait mort, ca ont auraient su qu'il était un Oracle. Il regarda la femme, qui était dans ses bras et ce dit qu'il allait la sortir de la, mais...Comment...Il pourrait la faire traverser, mais le gardien la laisserait-elle passé ? Xénis ny pensa pas longtemps, car il s'endormit en serrant la femme contre lui, de facon protectrice.
Revenir en haut Aller en bas
Océanne
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Dim 10 Déc - 13:07

Océanne ne savait plus comment réagir face à cet homme qui ne semblait pas comprendre le fait qu'elle était une Charmeuse, une fille qui vendait son corps pour tenter de retrouver, un jour, sa liberté en vain.

Lorsqu'il comprit, son comportement l'effrayait au point qu'elle rechercha sa dague cachée à sa cheville, mais la jeune femme remarqua qu'il avait les yeux clos tandis que ses mains la dévêtirent avant de recouvrir son corps par une serviette.

Curieuse, elle se laissa faire et eut un grand frisson qui parcourut le long de sa colonne vertébrale quand son dos toucha le torse nu de son "client". Sa proposition lui fit chaud au coeur, mais elle savait que son maître allait le faire avec elle pour être sûr que sa Charmeuse avait respecté son contrat.


- Il faudrait que je le fasse de toute façon... je vais sûrement demander à un des clients habituels, murmurra-t-elle, restant toujours réveillée par peur que son maître vienne l'arracher de ce moment de calme si rare à avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Xénis
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Dim 10 Déc - 13:28

Xénis Océanne et Autre

Les pensées et les paroles de la femme vint a son oreille et son esprit. Décidément ce n'était pas se soir qu'il allait dormir. Il ouvrit les yeux et regarda la femme, qui semblait tellement calme malgré ce qu'on lui demandait. Il roula les yeux et dit:

- Pourquoi dite vous cela ?

- Mon patron a hâte que je ne sois plus vierge pour que je puisse faire l'amour à mes clients... c'est si facile de trouver un vampire ou un Elfe noir qui veut le faire gratuitement avec des êtres purs que je vais perdre ma virginité en claquant des doigts, donc mon chef va être content...

Océanne se retourna vers lui, son bras maintenant la serviette autour de son corps filiforme. Xénis, qui la tenait pas la taille, ne la lacha pas pour antant et la garda dans ses bras. Son côté d'Oracle lui criait de l'aider et de l'emporter avec lui, mais il devait jouer le jeu pour ne pas se faire remarquer par les silentis et se faire tuer avant d'avoir accomplit la prophétie.

- Mais vous ne voulez pas le faires ?

Océanne se sentait légèrement emprissonnée dans les bras du jeune homme, mais aucune plainte ne franchit ses lèvres, sauf que sa remarque lui fit baisser la tête.

- Je ne suis pas respectée dans ce choix... mais j'y suis obligée

En sentant son malaise du au fait qu'il la tenait dans ses bras, Xénis la lacha et lui dit, d'une voix beaucoup plus tendre:

- Voulez-vous quittez cette endroit

Il devait l'aider et suivre son destin d'oracle. Celui-ci lui criait de l'aider, alors il allait le faire.

- Qui ne souhaiterait pas de ravoir sa liberté et enfin revoir sa mère qui se fait un sang d'encre à la pensée que son unique enfant est une prissonnière des Silentis ? Je dois payer ma dette pour pouvoir sortir de ce lieu maudit.

Quand il la relâcha, Océ se releva, la serviette toujours d'elle, et se dirigea vers la table pour y prendre une pomme. Certes, elle ne goûtait pas la fraîcheur, mais c'était mieux que rien. Xénis la regarda et se coucha sur le dos. Il pensa longuement et fut tiré de ses pensé lorsqu,on cogna fortement a la porte. Il se leva sur les coudes et demanda:

- Qu'est-ce qui a ENCORE ?

Océanne eut un long frisson lorsqu'une personne cogna à la porte... c'était son maître ! Elle bafouilla que c'était Lui et elle marcha jusqu'à l'entrée pour accueillir le vampire qui dirigeait cet auberge. C'était un être dont la beauté était égale à sa froideur et son goût de luxure.

- Maître... que puisse-je pour vous ?

- Je tenais que mon nouveau client soit satisfait de mes esclaves, sombre idiote

Il l'empoigna par le cou pour l'observer dans les yeux avant de la laisser tomber, les marques de ses griffes tatouée dans sa peau tendre.

- Je suis désolé que vous n'avez pas une professionnelle pour vous contenter, mais celle-ci a un charme qui fait craquer tous mes clients et elle était encore vierge. Quoi de mieux pour une première nuit que retirer la pureté d'un être. Si vous avez besoin de quelque chose, vous n'avez qu'à tirer sur ce ruban...

Il sortit de la pièce après d'avoir donné un coup de pied dans le ventre de la Charmeuse allongée sur le sol qui l'observait avec inquiétude Xénis se leva rapidement et alla prendre Océanne dans ses bras. il la serra et regarda son ventre. Malheureusement il n'avait pas de pouvoir de guérisson. Il la regarda et lui dit:

- Quel monstre est-il pour faire cela ?

*Surtout a une beautée aussi belle* pensa Xénis
Revenir en haut Aller en bas
Xénis
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Dim 10 Déc - 13:56

- Vous ne connaissez pas le peuple de Silentis, mon cher... dit-elle en gémissant légèrement. Sa main devint lumineuse tandis que la jeune femme la passa sur son ventre et dans son cou, soignant de ses plaies légères. Elle se redressa, mais la serviette glissa, dévoilant une partie de son corps. Contrairement a tentôt, Xénis ne ferma pas les yeux, mais ne toucha pas la femme. Il resta a genou, devant elle a la regarda dans les yeux et, s'en trop le vouloir, son haut de corps, qui était dévoiler

Océanne ne réagit pas tellement lorsque la serviette glissa... elle ne fit que la remonter sans jeter un coup d'oeil avant de se rallonger sur le matelas, les yeux fermés.

- Je sais que vous le désirez alors pourquoi hésitez-vous ?

- Parce que contrairement au autre je sais écouter et je sais que cela n'est pas désiré de votre part...Je sais aussi que vous trenez a votre vierginité et se n'ai pas moi qui va vous la retirer contre votre gré
Revenir en haut Aller en bas
Océanne
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Dim 10 Déc - 14:16

Océanne se redressa légèrement, appuyée sur ses coudes tandis que son regard bleuté vint caresser le sien par sa couleur si rare... lui aussi avait des yeux uniques, ressemblant aux saphirs qu'elle avait pu observer lorsqu'elle vivait avec sa mère qui portait un pendentif. Au centre, il y avait une pierre qu'elle surnommait le "coeur de la mer" et Viliane voyait que son unique fille avait la même teinte dans ses yeux si innoncents.

En penchant la tête sur le côté quand il parla, son pied glissa sur sa jambe, ne sachant pas quoi répliquer. C'était le seul qui avait résisté à ses charmes et elle n'était pas frustée... simplement que son maître risquait d'être furieux de voir qu'il ne lui avait rien fait parce qu'elle n'était pas prête.


- Je n'y tiens pas tellement... je sais que je vais la perdre, un jour ou l'autre, et vous semblez délicat, donc je ne crains pas de souffrir en le faisant avec vous.

Votre comportement n'est pas celui d'un Silentis, mais plutôt d'un Dépora... je me trompe, peut-être, mais je tiens à vous dire quelque chose. Ne faites pas un seul faux pas, sinon vous n'aurez pas le temps de répliquer que vous serez déjà mort.

Montrez que vous êtes de ce peuple en étant aggresif et impulsif... vous êtes trop calme et songé pour venir d'ici et je ne crains que votre identité ne soit révélé que très bientôt. J'ai peur que vous y perdez la vie...


Un léger rougissement apparut sur ses joues tandis qu'elle se rallongea, la tête posée sur les nombreux oreillers du lit.
Revenir en haut Aller en bas
Xénis
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Dim 10 Déc - 14:54

Xénis Océanne Autre

Xénis la regarda et l'écouta tranquillement. Il était vrai qu'il c'était adoucit depuis qu'elle était la, mais il ne lui dit rien sur son identitée. Il ne fit que la regarder. D'une main douce, il remonta la jambe de celle-ci et l'habrilla, comme le reste de son corps et lui dit, lorsqu'il fut plus pret d'elle.

- Rien n'est plus tendre que de le faire avec un être aimé ... J'en suis sûr...Je ne vous oterais pas se prévilège...

Océanne ne répliqua rien tandis qu'elle retira la couverture que Zénix avait mis pour la camoufler, comme pour le mettre au défit de résister à son corps nu. Elle s'en fichait légèrement de perdre sa virginité, mais son coeur lui disait clairement que si ce mystérieux jeune homme perdait la vie, jamais elle ne pourrait continuer à vivre.

- Laissez votre envie vous contrôler... n'ayez pas peur, mon cher... dit-elle à son oreille, se collant contre lui malgré ses tentatives de la repousser. Vous n'êtes pas de notre peuple, alors pourquoi êtes-vous ici ?

Xénis détourna les yeux en voyant le corps nu de la femme. Il ne voulait pas la regarder par respect, mais celle-ci insista. Il voulu la repousé, mais n'en fut pas capable, car elle se colla d'avantage a lui. L,oracle posa finalement son regard sur elle, mais ne la toucha aucunement. Il la regarda et lui dit

- Ne fais pas ca...

Xénis ne dit rien lorsqu'elle demanda d'ou il venait et pourquoi il était ici

- Si je continue... qu'allez-vous faire ? demanda-t-elle avec une voix douce.

Ses lèvres vinrent goûter à la peau tendre de son cou tandis que ses doigts caressèrent le torse, son corps toujours collé à son dos. Une de ses mains se dirigea maintenant vers son pantalon et défit sa ceinture. Xénis ferma les yeux lorsque celle-ci le caressa. La sensation était certes bonne, mais Xénis ne voulait pas...Elle pensait vouloir le faire, car on lui avait apprit a le faire. Ce n'était pas son désir, mais un devoir. L,oracle frémit en sentant celle-ci désecndre sa main vers son pantalon. D'une main, assez dure, car il avait dit non, il lui prit la main et l'epêcha d'aller plus loin.

Il détouna la tête et lui dit:

- Je vais te dire non...Car ce n'est pas ce que tu veux

- Qu'est-ce qu'il vous fait dire ceci ?

Ses lèvres se posèrent sur les siennes pour l'empêcher de répliquer tandis qu'elle gémit légèrement en libérant sa main engloudie de la sienne.

- Je vous en prie, libérez-moi de cette vie maudite...

- Je le sens

Xénis la regarda et écouta sa demanda. Il étira sa main et prit une serviette. Il commenca a entouré le corps d'Océanne et il lui dit:

- Sera tu prête a vivre a l'extérieur...Si oui ...Je part sur le champ...

Il regarda dehors. Le soleil n'était pas lever, mais se couchait. Si peut de temps avant donc passé. Il soupira et dit:

- Je part demain

- Je ne peux partir que si je paye ma liberté... ne faites pas, vous me désirez et je veux vous aim...

En rougissant violamment, Océ se leva rapidement et se réfugia dans la salle de bain pour s'asperger son visage devenu rouge comme une tomate. Xénis sourit, mais ne fit rien. Il la laissa partir et lui, sorti de la chambre pour descendre en bas. Son regard était redevenu noir et son comportement était pire que le pire des Silentis. Il alla voir le maitre et lui dit d,un ton Ironique et Dur:

- Votre foutu esclave ne vaux rien au lit, mais je suis pret a vous l'acheter pour la matté quelque peut...Après plusieurs exercices...Elle devrait être mieux
Revenir en haut Aller en bas
Xénis
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Dim 10 Déc - 15:16

Océanne, qui demeurait en haut, entendit les paroles du jeune homme et pâlit presqu'aussitôt. En tremblant de peur, elle tomba sur le sol, imaginant les pires corrections que son maître pourrait lui faire.

Le vampire observa froidement Xénis.


- Elle n'est pas à vendre...

Xénis sourit et regarda le vampire. Il s'approcha de lui dangereusement et celui-ci recula sous la caricature imposante du client. Xénis se pencha a son oreille et lui dit:

- Je crois pas que mon maitre Vadrius aimera pas cela

Xénis rit interieurement, car il savait que tout les marchand de Charmeuse connaissait la réputation du Vadrius et tous aimerais être a son estime, car il était le plus riche et haut dignitaire des femmes. L'avoir a dos n'était pas désiré. Xénis savait que se n'était pas Vadius et savait aussi qui ne le connaissait pas, car sa vision lui avait confirmer cela. Il rajouta

- Lui refuser ainsi ue femme est le moyen idéal pour le mettre a dos...Je suis Phéliphose, son asistant et recruteur de charmeuse. Il ma envoyer dans votre auberge pour recruter une beauté pour sa nouvelle collection. Lui dire non est...Une insulte et il n'aimera pas cela...Alors pour votre mieux je vous conseil de dire oui et je prendre l'argent ici présent

Xénis sorti un sac rempli d'or et le mit sur le comptoir. Les regards se tournèerent vers eux en entendant le son des pièeces métalliques qui se frappèerent les unes contres les autres. Xénis lui avait un sourire peut rasurent sur les lèvres et il dit:

- Votre décission ?
Revenir en haut Aller en bas
Xénis
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Dim 10 Déc - 16:46

Le vampire grogna à la suite des paroles de Xénis, mais il ne savait pas s'il disait la vérité. Cependant, le sac rempli d'or l'intéressait grandement et sa Charmeuse n'était pas des plus compétence.

- À une condition, vous lui retirez véritablement sa virginité... je veux qu'elle souffre afin que je le ressens. Pour l'instant, la pauvre a peur que je lui règle personnellement son compte...occupez-vous de son cas et elle est à votre maître.

- Vous croyez réellement que mon maitre acceptera cette femme si elle na pas sa vierginité...Et bien détrompez-vous...Mon maitre autre la pureté a ses Charmeuse, il l'est a toute gouter et si je le fais avant lui c'est une honte a lui. Toucher a une de ses femme avant lui n'ai pas...Est fort dangereux ... Perdre la vie est au bout du compte...Alors je vous donne le double et vous me laisser partir avec elle...Mon maitre se chergera de son cas

Puis Xénis sorti un autre sac d'or.Le vampire eut un léger sourire... ce jeune était bien à son service, selon lui. En acceptant le deuxième sac d'or, il lui donna un tas de vêtements déchirés.

- Ce sont ses autres vêtements... quand nous l'avons trouvé à l'âge de 10 ans, dit-il en ricanant.

Xénis les prix avec un sourire et demanda a l'homme, d'un ton plus calme:

- Bien...Alors je vous laisse et...Je vais essayer de me reposer [color]dit-il en faisait illusion qu,il avait Océanne dans la chambre, charmeuse qui était a moitié nue, mais ne voyant aucune réaction de la part du vampire, sauf un sourire aux lèvres. Xénis lui tourna le dos et parti.

Océanne s'était relevée pour marcher jusqu'au lit, demeurant nue malgré ses craintes que son maître ne tentait de la violer. Ses longs cheveux noirs toujours attachés, elle s'allongea sur le lit, inquiète. Xénis entra dans la chambre et la vit sur le lit. Il la regarda rapidement, mais ne s'attarda pas sur le corps de la femme. Il s'approcha et lui demanda:

[color=white]- Qu'est-ce que tu as ?


Océanne rouvrit ses yeux en battant légèrement des paupières avant de se redresser sur ses coudes, tirant une couverture pour cacher son corps afin de ne pas déranger Xénis.

- Je n'ai rien... sauf que je suis songeuse. Vous ne connaissez rien de moi et vous me sauvez... pourquoi faites-vous ça ?

- Si tu te rapel bien c'est toi qui ma demander de te sortir de se monde il n'a pas moins de quelques minutes...Voila tu est libre...Je t'es acheter ta liberter...Je croyais que cela te ferais plaisir...Si tu a peur ou encore ne la souhaite pas, ta liberté, libre a toi de partir

Xénis lui tourna le dos et alla a sa comode, où reposait son haut de tunique. Décidément son passé l'avait tellement blesser qu'il avait peur de dire ses sentiments...Pourquoi était-il ainsi? Personne ne le sais sauf lui, mais comme toujours il ne dira rien

- Je vous ai bien demandé de me sauver, mais rien ne vous y obligeait... dites-moi la vérité, je vous en prie !

Océanne s'approcha de lui, retirant la couverture sur elle, et alla se mettre devant Xénis pour lui retirer sa tunique, ses yeux plongés dans les siens.

- Dites-moi au moins votre nom...

Xénis la regarda et lui dit, avec honte, car il ne pouvait pas prendre de chance sur se terittoire:

- Phéliphose

Puis, encore une fois, il se recula et détourna du regard. Il se souvint alors où il l'avait vue. C'était elle la femme, qui portait son fils. Xénis ferma les yeux et retira les mains d'Océanne de sur lui.

- Vous mentez...

Océanne demeura devant lui avant de rendre sa robe de Charmeuse, les larmes aux yeux. Elle se revêtit et se dirigea vers l'entrée, mais elle s'arrêta, sans le regarder.

- Vous vous fichez de moi... reprenez votre argent et partez

Xénis la regarda, la rattrapa et se mit devant elle. Il la regarda longuement et s'approcha d'elle. Il la colla au mur et se pencha sur elle. Il alla lui chuchotter a l'oreille pour être sur que personne ne l'entande:

- Xénis...

Océanne sentit la main l'agripper avant qu'elle puisse sortir et son dos se colla contre le mur tandis que le jeune homme vint devant pour murmurrer son nom à son oreille.

- Le mien est Océanne... Océanne White...

Ce prénom était connu puisque sa mère avait longuement tenté de la retrouver et elle la rechercha toujours, malgré sa maladie qui la possèdait. Xénis ferma les yeux et vit l'ancien maitre d'Océanne découvrir sa supercherie. Il ouvra subitement les yeux et se recula. Il remit sa tunique et prit Océanne par la main. Il lui fit signe de rien dire. Xénis la prit part le bras et l'emporta en bas. Il la fit traverser l'auberge et, fit un sourire Malsaint au Vampire, qui lui sourit en retour et qui regarda son ancienne esclave avec amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Xénis
Invité



MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   Dim 10 Déc - 16:55

L'ancienne Charmeuse le suivit et fit semblant de gémir de douleur en marchant péniblement, sans regarder les autres clients. Dehors, elle soupira légèrement en observant Xénis.

- Nous allons où..

Xénis fis semblant de rien entendre en sentant que le vampire l'espionnait. Il se retourna vers la charmeuse et lui dit:

- Ferme la salope

Puis il siffla, son aigle arriva et son cheval de même. Océanne ne dit rien et demeura immobile, tremblant légèrement par la froideur de la nuit. Certains des clients qu'elle avait vinrent la siffler ou la caresser sans qu'elle ne prononce un seul mot... une statue humaine. Xénis se tourna et envoya son point dans la figure des clients. Il était insuportable, pour lui, de voir ceux-ci faire cela a Océanne. Il la fit monté et monta derièere elle. Il passa ses bras autour d'elle, prit les reine et parti au galop avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'auberge du sang noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'auberge du sang noir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La révolte au Beau Noir!
» Livret 6 : La caverne du sang noir
» sort sang noir, rituel du chaos
» Sang froid elfe noir, commenkonfé ?
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêve apocalyptique :: Hors-Jeu :: Corbeille-
Sauter vers: