Rêve apocalyptique

Le monde est déchiré en deux et l'Oracle avait tout prévu dans son rêve... son rêve apocalyptique.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Près de la Rivière

Aller en bas 
AuteurMessage
Strydius
Invité



MessageSujet: Près de la Rivière   Mar 12 Déc - 12:22

Le sang venait déjà a peine de couler, Strydius avait été heurté près des côtes par la lame de son adversaire. Il se releva tant bien que mal a cette tentative de son opposant, puis se mit a faire certain geste dans le vide mais tous se dirigeant vers celui contre qui il se battait. L’autre qui s’impatientait de la situation commença à charger avec une violence digne d’un rhinocéros, une première onde vint le frapper de plein fouet le projetant de son point de départ puis une seconde, une troisième pour un total de cinq qui le heurtait de chaque coter avant de le projeter au pied de l’oracle. Cette technique constituait une bonne façon d’éloigner les malotrus mais ne causait cependant pas beaucoup de dommage sur ces derniers. Bientôt il se releva avec une sorte de petit poignard qui couvrait sa main entièrement c’était beaucoup plus une sorte de gant pourvu d’une lame d’environ trente centimètre. Strydius évita plusieurs coup mais rien n’y fit il en reçu quelque un près encore une fois de la cage thoracique et d’autre près du coup sans pour autant que cela sois assez profond. Il réussit enfin à échapper à l’avantage certain que possédait désormais l’homme qui semblait vouloir sa mort puis l’on pu bientôt apercevoir quelque chose qui bougeait sous les vêtements de Stry. Une chose longue et très flexible qui sembla se diriger vers ses bras, bientôt l’on pu voir apparaître une tête de serpent a chaque extrémité mais elle semblait attacher au même corps. Les têtes partirent directement vers l’opposant de l’oracle qui en resta stupéfait et ne bougea bientôt plus d’un poil comment aurait-il voulut de toute façon l’animal l’entourait complètement. Strydius s’approcha doucement en marchant puis l’animal tomba au sol, c’était une sorte oui de reptile rampant mais presque translucide qui montait maintenant le long de la jambe de l’oracle pour rester près de son corps.

L’entraînement est finit pour aujourd’hui je croit bien, je sais une de mes proche m’as pratiquement interdit cette technique mais bon je préférais quand même être en vie que de te voir me tuer quand même. Je sais m’arrêter remarque mais dans ton cas j’aurais presque cru que tu m’en voulais un petit peu trop.

L’homme contre qui se battait Strydius vint a lui et lui serra la main en prenant la parole doucement.

Je ne vous tuerais d’aucune façon et jamais, vous êtes le seul qui oser encore m’approcher et qui voulez encore bien m’apprendre quelque chose. Apres toute ces année d’amitiés je pourrais vous tuer sincèrement, je l’avoue je n’y aie pas été de main morte mais vous pourrez constater facilement juste en passant vos doigts près de votre nuque que avoir voulut vous achever je l’aurait fait sans aucun problème.

L’oracle passa discrètement sa main proche de son cou et se rendit vite compte qu’il disait vrai. Strydius sourit puis tourna le dos comme il en avait prit l’habitude depuis la disparition du moins depuis qu’il ne pouvait plus veiller sur quelqu’un a qui il tenait terriblement et qui lui manquait comme l’imagination ne pouvait se le figuré. Il fit un signe de la main pour que son compagnon vienne le rejoindre, ils devaient désormais retourner à des occupations plus constructives. Trouver un endroit calme dans le but de mener a terme certaine expérience et surtout pouvoir focuser pour peut-être voir grâce a ses pouvoirs se qu’il devrait faire éventuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Eziliana
Oracle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Age : 28
Rôle : Oracle
Âge : 19 ans
Race/peur(s) : Humaine/La perte de sensation
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Re: Près de la Rivière   Mer 13 Déc - 18:34

Une ombre vaporeuse se forma devant le grand Oracle. Les volutes grisâtres s'élevèrent en une silhouette filiforme. D'abord eux yeux d'une couleur unique et saisissante se formèrent, puis une esquisse de forme pour finalement voir apparaître dans une bourrasque une chevelure d'or presque blanc. Son air mélancolique lui donnait l'air d'une dame blanche. Laurana s'inclina légèrement devant son mentor.

- Maître, dit-elle sans que ses lèvres remus.

Elle sourit et frôla sa joue du revers des doigts.

- Vous vivez toujours. Entre mille je vous reconnaîtrais...

La jeune Oracle jeta un regard à l'homme accompagnant Strydius. Elle releva un sourcil en le voyant pâlir. Elle éclata de rire en le voyant si effrayé sans même que sa bouche ne bouge. Cette manie semblait rendre l'homme encore plus nerveux. Doucement, elle s'approcha de lui.

- Vous n'avez pas à me craindre. Je ne suis qu'une projection, regardez...

Elle passa sa main au travers de son torse. Laurana tourna la tête vers son maître et fit son habituel moue boudeuse.

- Vous n'avez donc pas parler de moi? J'en suis fort déçue...

L'oracle revint lentement vers son maître.

- J'ai tellement peur. Un peu plus chaque jour je ressens le froid. La magie qui me tient en vie s'aménuise rapidement et j'ai peur de ne plus jamais vous revoir de mon vivant. Depuis si longtemps j'ai cherché votre corps, mais c'est par l'esprit que j'aurais dû commencer. Si seulement j'avais su...

_________________
Le silence, la solitude et le froid en ma prison
Un sommeil lourd est tombé vicieusement sur moi
Venez élus accomplir votre mission
Rétablissons main dans la main le beau monde d'antan
Viens, Invité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reve-apocalyptique.actifforum.com
Strydius
Invité



MessageSujet: Re: Près de la Rivière   Jeu 14 Déc - 12:23

Le vieil oracle resta stupéfait longtemps avant de dire ses premières paroles, il ne l’avait plus vu depuis cela trop longtemps, elle était encore si belle comme dans ses souvenirs. C’est sur il avait oublier de parler de elle a son compagnon mais comment aurait-il pu savoir qu’elle le contacterait et surtout qu’elle aurait pu le retrouver.

Cela me désole de vous voir ainsi et surtout de savoir que vos forces diminuent. Vous savez aussi bien que moi que si je le pourrais je serait en train de veiller sur vous.

Strydius resta immobile plusieurs seconde avant de baisser la tête d’un air piteux et emplie de frustration.

J’aurais toujours du être la pour vous et puis quoi nous voila séparer du moins physiquement, vous m’importiez beaucoup je vous aie recueillit alors que vous étiez toute jeune, vous avez certes grandit mais rester quand même a quelque part une personne très importante a mes yeux, une personne que je constate désormais pourvu d’une sensibilité rare. Je m’entraînerai dur encore et ce jeune va m’aider il es vif et na peur de hum hum presque rien sinon de votre beauté en a voir sa réaction précédente. Pour notre part nous avons encore un grand chemin a faire et je doit me concentrer a votre recherche a tout prix j’ai déjà perdu assez de temps a me trouver bien cette nouvelle enveloppe charnelle. Je sais bien se que vous allez me dire mais l’âme que possédait se corps precedament l’aurait gâcher dans l’ivresse c’était une sorte de délivrance avant le temps et ne vous en faite pas mon ancienne apparence reviendra peu a peu.

L’oracle baissa ses yeux doucement et essuya une larme rapidement ce n’était pas déjà son genre d’être très sentimental il ne devait pas succomber a ses émotions qui pourrait le mener a poser des gestes a regretter dans le futur. Il se mit alors dos a son compagnon mais face a elle et découvrit son avant bras gauche. Un œil jusqu'à la fermer s’ouvrit d’un coup sec et sembla se poser sur la jeune femme, rien n’arriva par la suite sinon que le vieil oracle recouvrit son bras de nouveau et fit un visage déçu comme jamais il n’en avait fait auparavant devant elle.

Même cette marque ne peut savoir ou vous vous trouvez, pouvez vous le croire et pour se qui avait autour de vous savez quoi qui vient de vous regarder n’en dite pas un mot cela effrayerait les jeunes.

Il tourna le dos a Laurana et regarda son acolyte du moment, avant de transmettre a l’aide de ses penser un dernier message a celle qui venait de lui redonner confiance « je te retrouverai non seul mais surment aidé mais je te retrouverai ». Stry parti donc avec son apprenti derrière lui qui ne comprenait plus rien. Il semblait tellement l’apprécier qu’il voulait deja partir et en plus sans lui dire au revoir décidément moins il en savait mieux c’était pour ne pas attraper un mal de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Près de la Rivière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Près de la Rivière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amazonie, perdu dans la jungle, près d'une rivière (pv Kazuki)[flashback]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Il ne manquait plus que toi.[PV Rivière 'Argentée]
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêve apocalyptique :: Hors-Jeu :: Corbeille-
Sauter vers: