Rêve apocalyptique

Le monde est déchiré en deux et l'Oracle avait tout prévu dans son rêve... son rêve apocalyptique.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La tour-close

Aller en bas 
AuteurMessage
Darius
Invité



MessageSujet: La tour-close   Jeu 21 Déc - 23:49

Le roi entra dans la chambre de Cellanie en fesant sauté les volets d'un éclair jaune vif.Cela était tellement commun a Cellanie qu'elle ne leva même pas les yeux de son ouvrage.Il prit parole d'un ton enervé et saccadé.

-Pourquoi jai épousé une telle conne?! Alors ce nouveau récit avant que je tu quelqun!

Disant ou plutôt criant cela il s'assit sur un chaise que la captive avait renoncé a faire réparé car a chaque fois le silencieux en détruisait les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Cellanie
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Jeu 21 Déc - 23:59

Cellanie leva les yeux vers son souverain bien-aimé. Elle posa doucement sa plume et se leva pour aller derrière lui. Elle lui massa les épaules avec délicatesse.

- Vous êtes tendus votre Majesté... Ouh... juste ici...

Elle mordilla son lobe d'oreille et se redressa pour aller retrouver son grand livre. Elle repoussa l'envrier et la plume et se racla la gorge pour faire la lecture de la suite de son histoire. Darius en raffolait et elle le savait.

- Confieras-tu nos projets à Borghèse ?
- Non, je ne l'aime plus, cette femme.
- Oh ! foutre, je la déteste, moi.
- Il faut s'en défaire le plus tôt possible.
- N'allons nous pas demain au Vésuve ?
- Tu as raison, il faut que les entrailles de ce volcan lui servent de tombeau... Quelle mort !

Juliette et Clairwil se préparèrent leur excursion, et, le lendemain, après avoir monté le volcan et congédié les guides, elles se retrouvèrent en compagnie de leur amie au bord du cratère...

- Userons-nous de ruse ? dis-je bas à mon amie.
- Non, me dit-elle, de force...

Et nous élançant aussitôt toutes deux sur Olympe :

- Garce ! lui dîmes-nous, nous sommes lasses de toi ; nous ne t'avons fait venir ici que pour te perdre... Nous allons te précipiter toute vive dans les entrailles de ce volcan.
- Oh ! mes amies, qu'ai-je donc fait ?
- Rien. Tu nous lasses, n'en est-ce point assez ?...

Et lui enfonçant, en disant cela, un mouchoir dans la bouche, nous interceptâmes sur-le-champ ses cris et ses jérémiades. Alors Clairwil lui attacha les mains avec des cordons de soie qu'elle avait apportés à ce dessein ; j'en fis autant de ses deux pieds ; et quand elle fut hors de défense, nous nous amusâmes à la contempler ; des larmes, s'échappant de ses beaux yeux, venaient retomber en perles sur sa belle gorge. Nous la déshabillâmes, nous la maniâmes et la vexâmes sur toutes les parties de son corps ; nous molestâmes sa belle gorge, nous fustigeâmes son charmant cul, nous lui piquâmes les fesses, nous épilâmes sa motte ; je lui mordis le clitoris jusqu'au sang.

Enfin, après deux heures d'horribles vexations, nous l'enlevons par ses liens, et la précipitons au milieu du volcan, dans lequel nous distinguâmes, plus de six minutes, le bruit de son corps heurter et se précipiter par saccades sur les angles aigus qui le rejetaient de l'un à l'autre, en la déchirant en détail. Peu à peu le bruit diminua... nous finîmes par ne plus rien entendre.

- C'en est fait, dit Clairwil qui n'avait cessé de se mastruber depuis qu'elle avait lâché le corps. Oh ! foutre, mon amour, déchargeons maintenant toutes deux, étendues sur le bourrelet même du volcan ! Nous venons d'y commettre un crime, une de ces actions délicieuses que les hommes s'avisent d'appeler atroces : eh bien ! s'il est vrai que cette action outrage la nature, qu'elle se venge, elle le peut ; qu'une éruption se fasse à l'instant sous nous, qu'une lave s'ouvre et nous engloutisse...

Je n'étais plus en état de répondre ; déjà dans l'ivresse moi-même, je rendais au centuple, à mon amie, les liqueurs de désir dont elle m'accablait. Nous ne parlions plus. Etroitement serrées dans les bras l'une de l'autre, nous masturbant comme deux tribades, il semblait que nous voulions changer d'âme par le moyen de nos soupirs embrasés. Quelques mots de lubricité, quelques blasphèmes étaient les seules paroles qui nous échappaient. Nous insultions la nature, nous la bravions, nous la défiions : et, triomphantes de l'impunité dans laquelle sa faiblesse et son insouciance nous laissaient, nous n'avions l'air de profiter de son indulgence que pour l'irriter plus grièvement.

- Eh bien ! me dit Clairwil, qui revient la première de notre mutuel égarement, tu vois, Juliette, si la nature s'irrite des prétendus crimes de l'homme : elle pouvait nous engloutir, nous fussions mortes toutes deux dans le sein de la volupté... L'a-t-elle fait ? Ah ! sois tranquille, il n'est aucun crime dans le monde qui soit capable d'attirer la colère sur nous : tous les crimes la servent, tous lui sont utiles, et quand elle nous les inspire, ne doute pas qu'elle n'en ait besoin.

Cellanie s'arrêta.

- J'en suis là.

~Les trois filles de l'histoire vivent dans un pensionnat de filles uniquement très peu recommandable. Wink ~
Revenir en haut Aller en bas
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 20:30

Le souverain avait écouté attentivement l'histoire de la captive les bras et le poitrail accoté au dossier de la chaise-les bras ayant été détruit au préalable-.Puis soudain sortant de sa ''rêverie s'adressa à Cellanie.

-Savez vous ma chère que dans mon royaume on trouve un volcan?Aussi après votre langoureux récits ais-je envie de vous y enmené vous et ma femme et de li jeté....,mais cela m'est interdit.J'aurais avant de repartir une demande que évidament vous n'aurez pas le choix de satisfaire.je veux que vous narriez mes exploits millitaires et que vous m'avanciez une facons par laquelle je vaincrai dans le futur ses sale chevaliers.

Le roi se leva et se diriga vers la porte ayant visiblement aucun intêret pour la réponse que lui formulerait Cellanie en se qui attrait se receuil millitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Cellanie
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 20:36

- Le roi n'a pas envie de se satisfaire de ma bouche? souffla-t-elle d'une voix suave.

Cellanie s'approcha de lui et l'éloigna doucement de la porte avant de s'agenouiller devant lui.


- Je vous en prie, laissez-moi boire votre semence... Je vous en supplie... J'en ai tellement envie.

La catin leva des yeux implorant vers lui. Elle posa sa main sur le rebord de son pantalon, prête à le défaire.

- Votre semence répend en moi l'inspiration... Oh! Je me sens tellement petite quand vous la répendez partout... Glorifiez-moi, bénissez-moi de ce liquide divin...
Revenir en haut Aller en bas
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 20:46

Le seigneur rit ave force,la saisie par ses cheveux soyeux et la poussa violament de côté.[Se qui l'envoya valdinguer un mêtre plus loin/i]

-Ma belle et chère enfant jai bien d'autre projet pour vous...

[i]Lui dit-il en jouant de la mèches qui était resté entre ses mains.

-Ô oui jai bien d'autre projet pour vous bien d'autre...

[i]Étangement il sortit de une de ses poches une flasque contenant un liquide rouge et le débouchant y jetta les mèches.Celui-ci se mit aussi tôt a illuminé d'une couleur bleuté.Le roi se pliant en deux rit spontanément d'une facons tellement effroyable qu'il en glaca le sang de Cellena
Revenir en haut Aller en bas
Cellanie
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 21:16

Cellanie porta une main à un endroit douloureux de sa tête, là où la mèche avait été arrachée. Elle ramena sa main devant elle et y vit un peu de sang. Elle leva les yeux vers le roi qui venait de glisser ses cheveux dans le flacon qui s'illumina de bleu. La catin eût un mouvement de recule en l'entendant rire puis s'avança en rampant. Elle savait que Darius aimait que les femmes soient soumises à ses désirs...

- Oh! Votre Majesté! Quel plan avez-vous pour moi? Quel honneur me faites-vous? Dites-moi ce que votre sublime cruauté me prévoit comme sort!
Revenir en haut Aller en bas
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 21:24

Le roi qui s'étouffait a force de rire comme un dément reprit contenance en voyant sa catin rampé vers lui.Il serra le flacon a sa ceinture de travaux, prit le doux visage de Céllanie dans se mains et lui parla d'une voix douce.

-Je ne te dirai rien,du moin pour l'instant, mais réjouie toi cela implique que nous couchions ensemble...


Le tyran se releva et se mit a rire de plus belle son plan allait en fin aboutir après neuf ans d'attente.Neuf ans a faire des recherches futiles et finalement il possédait le chainons manquant cela l'ennivrait de joie quasi hystérique.
Revenir en haut Aller en bas
Cellanie
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 21:33

- Vous... Vous prendrez ma virginité? dit-elle en se redressant sur un coude.

Cellanie baissa les yeux en rougissant à l'idée qu'il la prenne sauvagement comme elle l'avait vu faire avec les autres catins. Elle senti entre ses jambes le désir qui se manifestait déjà. Elle dut se faire violence pour se calmer. Doucement, elle se leva et alla s'asseoir sur son lit. Elle appuya ses mains plus loin derrière elle, gardant son corps à l'oblique. Elle l'observa avec une lueur de désir dansant au fond de ses prunelles.


- Cela ne serait plus amusant que vous me retirez ma virginité maintenant...

Elle fit une moue boudeuse qu'affectionnait son souverain.

- Je deviendrais comme n'importe quel autre catin! Pire, je serais comme votre femme, cracha-t-elle avec fureur.

Visiblement frustrée de cette vérité, elle lança un encrier contre le mur face à elle. Il éclata en mille morceau en éclaboussant le mur d'encre noir qui coula doucement. La force de son esprit referma le livre. Elle se leva et se mit à faire les cent pas, en colère qu'il puisse la considéré comme il considérait sa femme!
Revenir en haut Aller en bas
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 21:42

Darius fut tanté de la violé avec toute la véocité du monde tellement ellle commencait a l'éxaspéré , mais pas maintenant il avait d'autre chose a faire une de ses sentinelle lui a signaler la présence d'un oracle dans son royaume et cela le titilliait sérieusement.Aussi envoya t-il une décharge électrique jaune vif à la prostituer pour calmer ces ardeurs.

-Pour la dernière fois PAS maintenant j'ai d'autre chose a faire.J'ai un pays a diriger et une guerre a préparé....


Ce n'étais pas vraiment la vrai raison,il avait plutôt utiliser toute sa semance dans son arême...Il devait metrre Cellena en ceinte alors cela attendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Cellanie
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 21:50

Cellanie sentie l'éclair la traverser. Elle tomba à genoux en temblant. Elle se releva, la haine dans les yeux. Boudant, elle alla s'asseoir dos à lui dans son lit.

- Très bien puisque c'est ainsi! Partez et revenez quand vous serez moins occuper à baiser votre épouse! Dire que je vous croyais moins sentimental... Ému par les larmes d'une salope qui ne sera même plus serrer autour de votre membre, aussi titanesque soit-il! Trois enfants, elle en a eu trois! Comment peut-elle vous comblez plus que moi! Moi qui est donné deux ans de ma vie à écrire pour vous, à vous donnez tous le plaisir sans jamais rien demander et puis... au moment où je demande vous avez des choses plus importante à faire! C'est ça! Donnez un quatrième héritier à votre femme et gardez-moi ici encore! Je ne suis même plus utile...

Cellanie se leva et alla s'agnouiller devant lui, des larmes de sang coulant de ses yeux. Depuis qu'elle avait été corrompue, elle ne pleurait plus que du sang ou de l'encre. Elle le saisit par la taille.

- Ô puissant seigneur, dites-moi pourquoi m'avoir isolé ici? Me voir tourmenté vous plaît-il? Voir que je vous désir plus que tout vous satisfait-il ou cela, au contraire vous dégoûte-t-il? Tout, je ferais tout pour que vous ne couchiez plus avec cette femme qui prétend croire en vos ambitions...
Revenir en haut Aller en bas
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 22:06

Maintenant sans était assez. Le souverain avait atteint le paroxysme de la colère et sa ne serait pas beau a voir...Déjà l'atmosphère devenait électrique. Dans un élan de fureur il la saisit par la gorge et la souleva dans les airs.La pauvre ne put dire mot et abandonna vite l'idée de se débattre car premièrement s'était futile et deuxièmement c'est ce quel voulait. Il souleva sa robe et introduisit ses doights dans son vagin. Avant de prendre parole d'une voix tremblante de haine

-Tu veux savoir ce que sa fait de baiser avec moi et bien voila!


Disant cela il se mit a électroquter Cellena. Elle, évidemment, se tordit de douleur toujours tenu a la gorge par la puissante poigne du Silencieux. Plus Elle criait plus l'excitation montait en lui.Il décida d'arrêter se traitement des plus douloureux avant que ses envies ne devienne que trop accablantes et lâcha Cellena qui tomba lourdement sur le sol. Pendant qu'elle reprenait conscience il lui demanda

-Alors on veux toujours asouvir mes désirs?
Revenir en haut Aller en bas
Cellanie
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 22:13

Cellanie sut trop tard qu'elle avait été trop loin. Il la saisit par la gorge, l'étouffant à moitié. Quand il introduit ses doigts en elle, elle étouffa un cri de douleur qui serait de toute manière rester coincer. Quand il se mit à l'électrocuter, elle se mit à crier en échappant ce qui semblait être des sanglots d'agonie. Elle tourna de l'oeil juste avant qu'il ne la lâche. Elle retomba lourdement sur le sol et reprit conscience en tremblant de tout son corps. Elle rampa en gémissant jusque dans un coin de la chambre où elle se blottie. Elle ne répondit même pas à sa question, sentant une terrible brulure entre ses cuisses. Pourquoi agissait-il ainsi? Il avait toujours été brutal, mais jamais avec elle! Ou du moins, pas de cette manière... L'écrivaine ferma les yeux et se détourna du roi, cachant son magnifique visage de ses cheveux noirs et soyeux. Elle n'avait plus rien à rajouter. Il pouvait faire ce qu'il voulait, aussitôt qu'il serait partie, elle se mettrait à l'écriture de ce qu'il lui avait ordonné.
Revenir en haut Aller en bas
Darius
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 22:19

Le roi observa la scène en souriant,Il se remémorra ausi tôt quil avait des affaires qui l'apellait aillieurs.Avant de quitter la pièce il déposa sur le sol un contenant pourpre quil venait de décroché de sa ceinture.Il lui adressa la parole d'un ton satisfait en franchissant le seuil.

-J'enverrai quelqun faire réparés cette porte et te porté de quoi mangée.


Il s'éloigna dans le corridor,laissant Cellanie blottit dans son coin.
Revenir en haut Aller en bas
Cellanie
Invité



MessageSujet: Re: La tour-close   Ven 22 Déc - 22:25

Cellanie ne daigna même pas lui accorder un regard alors qu'il partait. Pendant une heure, elle demeura immobile, puis, elle se leva et se dirigea vers son gros livre. Elle sauta la section destinée à l'histoire qu'elle lisait réguièrement au roi et en commença une nouvelle qu'elle intitula : Darius dit Le tout puissant silencieux. Elle trempa sa plume dans l'encrier restant et commença la rédaction de l'histoire en commençant par le tout début. Elle s'y appliqua pendant toute la nuit. Le lendemain matin, elle jeta un regard au trou de sa porte. Le roi n'avait envoyé personne. Depuis deux jours elle n'avait pas mangé et la faim la tenaillait sérieusement. Rajouté à cela, la brûlure inssuportable entre ses cuisses. Elle fit une pause pour se relire et masser son poignet endolori puis reprit son écriture. Elle posa son livre en le fermant. Elle observa le flacon et le prit dans ses mains... La porte avait éclaté. Cela signifie-t-il qu'elle... Cellanie s'avança et passa prudemment la main au travers du cadrage. Rien ne se passait. Avec un large sourire, elle sortie de la chambre et de la tour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tour-close   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tour-close
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêve apocalyptique :: Hors-Jeu :: Corbeille-
Sauter vers: